• Mariie Sprenger

L'impact de notre alimentation sur notre santé


Les maladies infectieuses déclinent en Occident, les maladies chroniques non transmissibles progressent : obésité et surpoids, cancers, maladies cardio-vasculaires, diabète, hypertension, infertilité, troubles du comportement chez l’enfant… ont vu leur prévalence exploser. Elles augmentent 4 à 5 fois plus vite que le changement démographique et sont provoquées notamment par une alimentation déséquilibrée, la sédentarité et la pollution. Les conséquences de nos modes de production et habitudes alimentaires sur notre capital santé sont massives.

Sans compter l’équilibre économique de notre système de santé, qui est en danger.


L’alimentation doit satisfaire aux besoins énergétiques de notre corps, permettre la croissance et le maintien des composants de l’organisme.

Sources de nombreuses vitamines, minéraux, oligoéléments, ibres, sucres, antioxydants et d’eau, les fruits et les légumes sont indispensables pour protéger et conserver notre santé : Peu caloriques et de faible densité énergétique, ils contribuent à prévenir le surpoids et l’obésité. Riches en fibres, ils facilitent le transit intestinal. Le calcium et le potassium qu’ils contiennent permettent de lutter contre la déminéralisation osseuse et l’ostéoporose. L’eau qu'ils contiennent contribue à la bonne hydratation du corps et des cellules. Leurs vitamines, minéraux, antioxydants et autres éléments nutritifs préviennent les maladies cardiovasculaires, le diabète, les cancers, et ralentissent le processus de vieillissement.


Les bénéfices d’un changement d’alimentation sont perceptibles sur le moyen-long terme. Il est pourtant essentiel changer notre mode alimentaire afin de ne pas entamer notre capital santé.

1,070 vues

éditeur Wix.com

Sentier Santé